Magiques les polyphénols du vin rouge …?

Les données fournies par les études épidémiologiques confirment les nombreuses différences géographiques concernant la mortalité par maladies cardio-vasculaires dans le monde. Outre la démonstration du rôle majeur des facteurs de risque comme les hyperlipidémies, le tabagisme, l’hypertension, le diabète et l’obésité, ces études ont mis en évidence l’importance des facteurs nutritionnels. Le rôle clé de l’alimentation a de plus été renforcé par les résultats provenant de populations migrantes. Les Japonais ont la plus grande espérance de vie au monde quand ils vivent au Japon, mais celle-ci diminue fortement quand ils migrent sur la côte californienne où leur mortalité rejoint alors les valeurs élevées de la population américaine.

Avec le vin, patience.

Cependant malgré des apports en cholestérol et en graisses saturées de niveau comparable, la France et les pays méditerranéens présentent en moyenne une incidence de mortalité par maladie coronarienne beaucoup moins élevée que les USA, le Royaume Uni ou la Finlande. Les chiffres des années 80 indiquent que les français font 40% en moins de maladie cardiaque et meurent 3 ans plus tard que les américains. Plusieurs facteurs comme l’exercice physique, la consommation régulière de poisson ou de fruits et de légumes ont été rapportés comme étant inversement corrélés à l’incidence des maladies cardiovasculaires. Cependant, aucun de ces facteurs ne permet à lui seul d’expliquer l’incidence moindre de l’athérosclérose des français.

Grappes de Pinot noir, riches en resvératrol

Les observations issues de nombreuses études épidémiologiques, révélant une relation inverse entre la consommation de boissons alcoolisées et la mortalité par maladies cardiovasculaires, ont fourni des bases pour que cette hypothèse soit sérieusement considérée. Cela traduit le fait que les buveurs modérés apparaissent en meilleure santé et vivent plus longtemps que les abstinents. Il est bien évidement toujours retrouvé que les buveurs excessifs présentent plus de problèmes de santé que les abstinents. Les buveurs de bière et de spiritueux ne présentent nullement le même avantage par rapport aux buveurs de vin. On peut donc se demander à quoi attribuer la différence entre le vin et les autres boissons alcoolisées. Des données récentes semblent en faveur de l’existence de substances dignes d’intérêt pour la santé du consommateur de vin.

En effet, le vin provient bien sûr du raisin et l’on sait de longue date qu’une consommation élevée de fruits et de légumes est associée avec une espérance de vie accrue. Pendant longtemps, il a été proposé que cette protection était uniquement due aux apports vitaminiques (vitamine C, E et folates) et en fibres. Cependant, de nouvelles données sur l’importance des phénomènes d’oxydation dans l’athérothrombogenèse et la cancérogenèse ont permis de jeter des regards nouveaux sur les bienfaits d’une alimentation riche en fruits et légumes. Parmi les nombreux composants actifs présents dans les fruits et les légumes, les polyphénols semblent posséder de propriétés biologiques remarquables. Il s’agit d’un groupe de substances composé de plus de 8000 membres parmi lesquels font partie les acides phénoliques, le resvératrol et les flavonoïdes. Les méthodes modernes d’analyse tendent à démontrer que ces substances sont effectivement absorbées et transformées par l’organisme. Il a pu être déterminé que la consommation de polyphénols était inversement reliée à la mortalité par cancer et infarctus.

La composition polyphénolique du vin est d’une grande diversité car le reflet de la variété des cépages, des terroirs et des pratiques œnologiques. Les vins rouges renferment environ 5 à 8 fois plus que les vins blancs. En fait, on peut considérer le vin rouge comme un concentré de polyphénols.

De nombreux polyphénols présentent des propriétés intéressantes pour la santé. Plusieurs expérimentations tendent à montrer que les polyphénols limitent les oxydations des lipides et réduisent la formation des caillots par les plaquettes sanguines.

Vignes automnales en Bourgogne

Il apparaît légitime de considérer les composants non alcooliques de la boisson faisant la spécificité du vin. C’est en effet encore une spécificité française et méditerranéenne que de consommer du vin: 85% des boissons alcooliques consommées en France l’est sous forme de vin (dont 3/4 de vin rouge) alors que dans les pays anglo-saxons, la consommation de vin n’est que de l’ordre de 10%. De plus, les habitudes liées au style de vie semblent être des paramètres difficiles à apprécier mais qui semblent d’importance. En plus de la bénéfique convivialité, une consommation intervenant au cours des repas présente des avantages parmi lesquels la limitation des pics d’alcoolémies.

En conclusion, il demeure évident de proposer raisonnablement qu’une garantie de bonne santé est un régime alimentaire respectant sans extrémisme les équilibres nutritionnels de base avec une nourriture de qualité et diversifiée, où le vin, boisson ayant traversé les âges, peut trouver sa place parmi les légumes, les céréales et les fruits.

Publicités

9 réflexions sur “Magiques les polyphénols du vin rouge …?

  1. Pingback: Faines en folie | Reflections et Images

  2. Pingback: Gourmandise: Myrtilles 2013 | Reflections et Images

  3. Pingback: Chocolat intense en vue ! | Reflections et Images

  4. Pingback: Bienfaits de la nutrition méditerranéenne, confirmation ! | Reflections et Images

  5. Pingback: Un chocolat ? mais avec plaisir ! « Réflections et Images

  6. Pingback: Faines en folie « Réflections et Images

  7. Pingback: Big-bang pour la langue, la mangue « Réflections et Images

  8. Pingback: Escapade azuréenne « Réflections et Images

  9. Pingback: A table avec l’UNESCO « Réflections et Images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s