Une visite nécessaire chez mon moyen-petit

En petite maison

En petite maison

Quelle activité même avec le bonnet à l’envers !

Je vous explique: j’ai 3 petits-fils, 2 de mon fils, le grand-petit et le petit-petit, et un de ma fille, le moyen-petit. Vous l’aurez compris, ils ont bien sûr des prénoms charmants mais je souhaite préserver autant que possible leur vie sur le net ainsi qu’une part de leur intimité. La famille de ma fille est en Bourgogne et celle de mon fils en Haute Savoie. Quelle chance car tout ce qui m’est très cher n’est pas très loin. Ce n’est pas toujours le cas, j’ai des amis qui ont leur 3 petits en Corée, au Japon et aux USA ! Ce qui rend les petites visites un peu plus complexes..

Quand ma fille ne peut pas venir pour diverses raisons, un besoin de garde urgente ou une envie toute simple et hop, une petite visite en Bourgogne s’impose !

Avec l'ours Pompon (Dijon)

Avec l’ours Pompon (Dijon)

Le moyen-petit a maintenant 23 mois. C’est adorable d’assister à la découverte de la vie, à l’éveil du langage entre autres développements passionnants…

vadim-dijon-4

Après l’installation de la marche, toute la pratique de la motricité est incroyable et m’enchante.

La pate à modeler

Couper la pâte à modeler

Encore quelques unes toujours en images.

Au manège

Au manège

Je ne manque jamais de le gâter, puisque je ne suis pas le papa…

Il a un peu peur des grosses bêtes…

Le cheval

Le cheval

Cet été, au bord de la mer, c’est un véritable aquatique et c’est trop drôle de prendre le bain en plein air…

Le bain

Le bain

Et à 7 mois je montais déjà la garde sur le bateau !

vadim-dijon-9

Bref un papy tout fier !

Fumer pour maigrir: une fausse bonne idée

dsc05558

Vous voudrez bien excuser mes airs de professeur en santé publique, mais cela me revient régulièrement… Alors allons-y pour un petit couplet supplémentaire contre le tabac.

Certains pensent au tabac pour maigrir. Dans certaines conversations, vous avez déjà entendu cette idée. C’est une idée qui hante souvent les jeunes filles mais pas seulement (voir ici en anglais) puisqu’un fumeur pèse en moyenne 2kg de moins qu’un non-fumeur.

En effet, l’usage du tabac a un effet anorexigène et donc augmente la sensation de satiété. Certains utilisent le tabac pour contrôler les émotions et le stress; ce n’est pas mieux lorsqu’on se jette sur les boissons ou aliments salés/sucrés pour neutraliser les mêmes effets par une sensation de plaisir. De plus, il y a la dépendance largement due à la nicotine (et d’autres additifs non révélés par l’industrie du tabac) qui fait qu’après les débuts, il y a les suites à long terme. Par ailleurs, l’éventuel arrêt ultérieur fera prendre du poids au moins à court terme. Il vaut mieux donc ne pas commencer. Effectivement, la cigarette peut donc faire maigrir… jusqu’à ce qu’on la quitte.

Cepdsc06105endant, les effets indésirables sont nombreux.

Parmi eux, on trouve des effets thrombotiques, c’est à dire facilitant les caillots sanguins. Les vaisseaux ont la propriété de se dilater et de se contracter, c’est la vasomotricité. Le tabac induit une perturbation de la vasomotricité des vaisseaux et peut se traduire par un spasme des artères. Le spasme est un rétrécissement brutal du calibre de l’artère par une contraction de sa paroi, avec une réduction du débit sanguin. Le spasme peut parfois être complet et entraîner une occlusion complète de l’artère avec un risque réel d’infarctus du myocarde ou d’autres tissus.

 

Après une seule cigarette s’en suit une élévation de la pression artérielle systolique et diastolique pendant un minimum de 30 à 40 minutes, accompagnée d’une accédsc06171lération du pouls : ces deux phénomènes participent à la potentialisation du risque cardio-vasculaire.

Le tabac est également connu pour augmenter le taux sanguin des particules qui transportent le mauvais cholestérol ( LDL-cholestérol), des triglycérides, et diminuer le bon cholestérol (HDL-cholestérol): il aggrave aussi l’hyperglycémie et les problèmes lipidiques des patients diabétiques.

Il faut également signaler que le monoxyde de carbone libéré par la combustion du tabac est accompagné par un remplacement de l’oxygène présent au niveau des globules rouges et donc participe à une mauvaise oxygénation des tissus.

Peut-être est-ce une des raisons la reconnaissable mine grise des fumeurs, sans doute due aux effets vasoconstricteurs (retrouvés également sur les vaisseaux sanguins limitant la bonne oxygénation des tissus) et des odeurs pénétrantes et persistantes.

A court et long terme, en revanche la consommation régulière de cigarette n’est pas sans complication. Nul n’ignore que le tabac est responsable de nombreux cancers (gorge, poumons, vessie) et peut aussi entraîner une dépendance à la nicotine dont il est difficile de se débarrasser.

Revenons sur la nicotine. Cet alcaloïde passe très rapidement dans le sang grâce à la remarquable efficacité des poumons et la cinétique de la concentration sanguine de nicotine est équivalente à une injection intraveineuse. Le fumeur enchaîne les bouffées jusqu’à atteindre la concentration qui lui convient, ceci quel que soit la teneur initiale de la cigarette en ajustant sa manière de fumer. Une heure après la cigarette, la concentration est revenue à celle de base du fumeur et appelle la prochaine cigarette par le manque d’un taux élevé de nicotine.

Plus récemment (article original en anglais ici), il a été démontré que la nicotine a effectivement un effet lipolytique, c’est à dire qui libère les graisses stockées. Mais cela passe par un relargage des acides gras circulant dans le sang et qui entraînent une insulino-résistance, c’est à dire une facilitation de l’installation du diabète de type 2, maladie grave en constante augmentation dans le monde.

De plus, il faut aussi se méfier de l’association activité sportive et tabac qui est explosive, l’une ne compensant pas l’autre, bien au contraire !

Quand on veut maigrir, en général c’est pour être en meilleure santé, ce n’est donc pas l’objectif des cigarettes qui ne sont pas tout à fait des médicaments utiles… C’est donc une idée dangereuse.panorama_aravis17

Caresse du matin sur le Parmelan

La Tête du Parmelan

La Tête du Parmelan

Vous commencez à me connaître et vous avez pu constater que j’adore le Parmelan (voir ici), puisqu’il fait partie de mon quotidien, montagne au dessus de mon chalet.

Voici donc la Tête du Parmelan aux premières lueurs du soleil, bien attendu en hiver !

Le soleil caresse aussi la Fenêtre du Parmelan, non loin du col du Perthuis

La Fenêtre dans la chaine du Parmelan

La Fenêtre dans la chaine du Parmelan

Puis le soleil daigne se lever et inonde le vallon de la Blonnière tout en éclairant la chaîne.

dsc06328

Encore un détail de la Fenêtre.

dsc06329

Et alors le Parmelan resplendit.

dsc06333

Aux embrasements du soir, ce n’est pas mal non plus !

dsc04931

Avec les lumières automnales, on observe parfois une belle lumière…

dsc05078

Quand l’orage est là, on parvient parfois à capter des jeux de lumières.

dsc04688

 

Pour le moment c’est grand froid. Nul besoin de grimper en hautes altitudes, car la poudreuse incroyable est préservée pour la plus grande joie de mes skis !

dsc06308

 

Sous l’eau, pendant que tombe la neige

 

Corail rouge en "fleurs"

Corail rouge en « fleurs »

Je vais vous faire un aveu: je viens de booker mon prochain voyage plongée et comme ce sera dans quelques mois alors en attendant, j’ai replongé (c’est le cas de le dire !) dans mes anciennes photos de plongée méditerranéennes.

Les mers tropicales renferment une diversité surprenante et des beautés bien agréables à admirer surtout en baignant dans l’eau chaude, mais la Méditerranée, plutôt froide (surtout au fond et en ce moment !) possède de bien belles choses dont je ne vous livre ici qu’un petit extrait.

Je commence par un détail du magnifique corail rouge, présent qu’en Méditerranée. On le trouve dans les endroits sombres (grottes, surplombs, tunnels,…) et un coup de lampe le fait resplendir. J’y passerais des heures rien qu’à l’admirer bien stabiliser pour ne pas l’abimer, lui qui est si fragile.

En voilà encore une avec un plan plus large et toujours un coup de lampe.

Corail rouge (Corallium rubrum)

Corail rouge (Corallium rubrum)

Les gorgones rouges (Paramuricea clavata) sont également caractéristiques (endémiques) de la Méditerranée. Au premier coup d’œil, elles semblent d’un magnifique bleu mais là encore la lumière révèle un magnifique rouge profond. Il en existe des jaunes souvent à moindre profondeur.

dsc04875

 

Parmi les nudibranches, j’adore les doris dalmatiens (Peltodoris atromaculata) facilement reconnaissables. Certains individus peuvent atteindre jusqu’à 12 cm.  Il ne se nourrit exclusivement de l’éponge pierre (Petrosia ficiformis) et c’est la raison pour laquelle il n’est pas rare de rencontrer plusieurs doris dalmatien sur cette éponge.

Doris dalmatien

Doris dalmatien

Parmi les échinodermes qui est une très grande famille passionnante, j’apprécie beaucoup les oursins rois (Sphaerechinus granularis); on peut les prendre sans se blesser même si l’on n’est pas un expert.

Oursin roi

Oursin roi

J’adore consommer l’oursin dit violet (Paracentrotus lividus) qui n’est pas toujours violet, loin sans faux puisqu’il peut être violet mais aussi marron ou vert olive. Cependant, dorénavant, je respecte bien les périodes de pêche car il me semble que la population a fortement diminué par rapport à une vingtaine d’années. Dans le Var, il ne se récolte qu’en apnée et du 1er novembre au 15 avril. J’apprécie beaucoup de l’observer se déplacer et sortir ses pieds collants (ambulacres).

"Oursin violet"

« Oursin violet »

Chez les échinodermes, on trouve aussi les nombreuses étoiles de mer. En voici deux spécimen flamboyant de Méditerranée.

dsc05891

Etoile de mer rouge (Echinaster sepositus)

dsc02909

Etoile de mer lisse jaune (Hacelia attenuata)

Enfin les spirographes ou sabelles (Sabella spallanzanii), dont on repère aisément les branchies sont des vers assez craintifs qui se rétractent dans leur tube à la moindre vibration.

dsc05877

La Méditerranée recèle des trésors de vie, alors respectons la !

Profitons des moments présents mais bientôt il y aura de la plongée !

Allons voir les mignons champignons…

dsc05589

Ils sont toujours remarquables et je ne peux résister à faire quelques clichés pour un jour les partager avec vous !

Il s’agit de polypores et malheureusement ils ne sont pas comestibles; c’est bien dommage car certains peuvent atteindre 30 cm !

dsc05581

Sur cette série, ils semblent préférer les résineux.

dsc05584

C’est généralement pas bon signe pour l’arbre qui les accueillent mais ceci fait partie du cycle de la vie…

En ce moment, avec la neige qui daigne enfin tomber assez dru, ils ont revêtu leur tenue d’hiver, et leurs petits chapeaux poudreux pour notre plus grand plaisir !

Avant que le vent ne se lève…

dsc01738

Vous devez en avoir aussi chez vous car ils sont bien présents en toute nature. Alors ouvrez l’œil !

dsc01736

A bientôt !